Restaurant La Stalla

Une véritable écurie pour chevaux, une caverne “médiévale” sombre et couleur de suie, les pierres des murs noircies par le feu des fagots et par la fumée des braises, les grandes tables, les bancs, les cruches et les plafonds voûtés. Un vraie bâtisse à l’ancienne, un lieu offrant une cuisine savoureuse et simple issue de la tradition populaire : « torta al testo », polenta aux saucisses, « bigoli », « impastoiata », haricots à la couenne de porc, viandes et fromages grillés, pommes de terre et oignons sous cendres, desserts typiques d’Ombrie.

Horaires d'ouverture

Ouvert tous les jours.
Jour de fermeture mardi et mercredi midi.

Carte du restaurant La Stalla

Scannez le Qr-code pour voir le menu

Notre Histoire


Le restaurant La Stalla, qui existe depuis près de quarante ans, est aujourd’hui une institution pour de nombreux clients et amis dans le monde entier. Situé le long de la route qui mène à l’Ermitage des Prisons, entouré par le parc du Monte Subasio, sa cuisine s’inspire des plats que notre grand-mère Maria Oliva préparait pour les pèlerins.
L’établissement créé dans l’écurie de l’ancienne maison familiale, ne passe jamais inaperçu : il se caractérise par ses des murs obscurcis par la suie et recouverts de dédicaces écrites par les clients, des tables en bois noueux “style franciscain” et une cheminée toujours allumée, qui trône le centre de la pièce.

Il arrive souvent le weekend que les clients s’assoient à la même table que d’autres personnes rencontrées en faisant la queue avant de finir la soirée en bavardant jusqu’à pas d’heure devant un verre de vin maison. En été, la grande terrasse extérieure offre un panorama splendide sur la vallée de l’Ombrie et le restaurant se transforme en self-service sans simple et sans manière, sans toutefois renoncer à la typicité des plats.
Illustré avec les croquis d’un ami cher à la famille, le menu commence par la traditionnelle « torta al testo » farcie avec du jambon, des saucisses, des bettes et de la chicorée ou du fromage caciotta, accompagnée de l’inévitable bruschetta à l’huile d’olive produite localement.
Parmi les plats les plus caractéristiques figurent sans aucun doute les bigoli, des pâtes à base de ricotta et d’épinards préparées à la main, les gnocchi de pommes de terre accompagnés de sauce à la viande, les strangozzi et leur sauce épicée ou la polenta “alla umbra” : cuisson lente et sauce à la viande.
Le choix des plats de résistance est vaste : des viandes les plus fraîches – steaks de veau, côtelettes d’agneau, côtelettes de porc, poulet – posées crues sur le grill et cuites au feu de bois – aux fromages fondus en terrine ou directement sur le grill, comme la scamorza à la broche.
Mais on considère bien souvent que ce qui pousse à se rendre à “La Stalla”, ce sont les accompagnements : oignons et pommes de terre grillées, ces dernières cuites directement sous les cendres de la cheminée et fendues au moment du service, exactement comme on le faisait autrefois.
Les desserts, tous faits maison, ont été conçus pour satisfaire les amateurs de douceurs servis à la cuillère et autres : soupe anglaise, crème ricotta au café, tiramisu, tarte à la confiture, gâteau au pain, aux raisins et aux pignons, tozzetti aux amandes pour accompagner le Vin Santo.
LIVRE